Quelques termes utiles !

Que vous démarriez dans les métiers de la bijouterie-joaillerie ou de la lapidairerie, de façon professionnelle ou simplement pour le plaisir, vous allez vite être confronté(e)s à différents termes se référant aux pierres. Le monde des pierres est vaste, on en apprend tout les jours et heureusement d’ailleurs.

Je vais donc tâcher de vous donner quelques bases dans les termes que vous serez amené(e)s à rencontrer, histoire d’une part de ne pas être « paumé(e)s » dans le jargon professionnel et surtout de savoir de quoi l’on parle. mais rassurez-vous, pas de panique ! Je ne vais pas vous assommer de nombreuses expressions et termes en tout genre. Ce n’est pas le but, mais juste vous expliquer certaines notions. Pour les habitués, ces termes leurs seront très familiers, pour les novices par contre, j’espère que cela leur sera utile et leur servira dans ce monde merveilleux des gemmes.

Lorsque l’on taille une pierre, il va y avoir deux catégories principales :

  • Les cabochons
  • Les pierres facettées

Généralement les cabochons sont taillés à partir de pierres brutes opaques, translucide, ou transparentes mais contenant des inclusions. Souvent ils ont un dessus bombés, le dessous quant à lui est plat ou légèrement arrondi. Idéalement le cabochon avec un fond plat aura à sa base un petit chanfrein qui permettra de mieux sertir la pierre. Il existe aussi une autre sorte de cabochon qui n’en est pas un, ce sont les plaques : c’est un simple parallélépipède rectangle, mais cette fois-ci le léger chanfrein sera positionner sur le dessus, toujours pour le sertissage, le métal sera rabattu sur celui-ci pour bien emprisonner la pierre.

Plaques d'Opales Welo
Plaques d’Opales Welo
Cabochon d'Ambre
Cabochon d’Ambre

Ensuite les pierres facettées, sont, elles, taillées à partir de pierres brute transparentes, avec parfois quelques inclusions. J’en profite pour vous redonner les différentes parties d’une pierre facettée, un dessin vaut mieux qu’un long discours, allez hop!

ps: le feuilletis pourra être facetté ou lisse.

Différentes parties d'une pierres
Différentes parties d’une pierres

Les pierres facettées peuvent donc être taillées dans différentes formes. Voici les tailles les plus courantes que vous retrouverez ou reconnaîtrez facilement :

Tailles des Gemmes
Les différentes tailles des gemmes

Après le Lapidaire va pouvoir s’amuser en mélangeant les tailles. Les tailles émeraudes sont des tailles que l’on appelle à gradins (succession de facettes parallèles) alors que le rond est une taille brillante (des facettes plus ou moins triangulaires qui s’enchevêtrent). On va pouvoir faire par exemple, des tailles mixtes, c’est-à-dire une couronne brillante et une culasse à gradin, ou pourquoi pas l’inverse. On peut également au sein même de la culasse faire un rang de gradin suivi d’une partie brillante. Les combinaisons sont multiples comme vous le voyez.

Quelques termes maintenant de lapidairerie, gemmologie et de culture générale :

  • Arbre porte-meules : machine avec différentes meules endiamantées servant à la fabrication des cabochons. Parfois appelée communément « cabochonneuse »…mais je trouve ça moche !
  • Les différentes facetteuses ( pour tailler les pierres à facettes donc…) : l’évention ou Méthode Traditionnelle Française, les machines à colonne , les pièces à main . Je ne détaille pas, j’y reviendrai dans un autre article.
  • Le principe de taille est composé de différentes étapes : le sciage, le préformage, la taille des facettes chacune à chaque fois avec un grain différents (par ex. 280-600-1200). L’étape finale est le polissage avec des oxydes ou de la poudre de diamant sur des plateaux plus ou moins durs suivant la nature de la gemmes.
  • Le pléochroïsme : principe selon lequel une pierre change de couleur selon son orientation ou son angle de vue. Le lapidaire devra en tenir compte afin de tailler la pierre dans le bon sens pour faire ressortir la couleur choisie.
  • Réfractomètre : appareil de gemmologie servant à indiquer l’indice de réfraction d’une gemme, ce qui nous donnera un indice de sa nature.
  • Une fenêtre dans une pierre facettée: lorsqu’une pierre est mal taillée, les rayons de lumières ne se réfléchissent pas comme il faut dans la pierre, et du coup une partie de la pierre devient « transparente », on voit au travers de la pierre. Posez une pierre sur un livre, si vous pouvez lire au travers de la pierre, vous avec une fenêtre. J’y reviendrai dans un prochain article sur « COMMENT BIEN CHOISIR SES PIERRES »

Allez j’arrête là, mais la liste est encore longue, en suivant mes articles vous finirez par être incollable!

Si ce n’est déjà fait, n’oubliez pas de vous inscrire à la Newsletter, vous serez ainsi mis au courant lors de nouveaux articles.

A bientôt,

Olivier

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *